Flexibles et résistance au feu : les exigences de la norme EN 45545

La norme EN 45545-2 a pour objectif d’uniformiser les recommandations relatives au comportement au feu et à la protection incendie des matériaux utilisés dans le milieu ferroviaire, avec un durcissement des mesures de sécurité. Les flexibles, particulièrement sollicités, doivent aussi répondre à des normes plus sévères.

A – Les exigences concernant le comportement au feu des composants ferroviaires

Les tuyaux destinés à l’industrie ferroviaire doivent répondre à des exigences normatives précises relatives à leur réaction au feu. Il s’agit d’effectuer les tests nécessaires afin d’obtenir les certifications concernant :

  • Le comportement de chaque pièce face au feu, évaluée à l’aide d’un test sur la densité de fumée supportée ;
  • La toxicité de la fumée en cas d’incendie, évaluée grâce à l’analyse des gaz de la fumée ;
  • L’indice d’oxygène, évalué à l’aide d’un test d’ignifugation.

Ces éléments permettent d’examiner le comportement au feu de chaque composant concerné et de déterminer leur conformité aux normes en vigueur.

Toutefois, cette réaction au feu ne dépend pas seulement de la nature du produit, mais également de plusieurs facteurs extérieurs qui sont pris en compte par la réglementation EN 45545-2.

Ainsi, les différents composants, dont les flexibles, sont classifiés selon leur zone d’installation et leur application. On distingue les pièces utilisées en milieu ouvert ou fermé, dans des éléments mécaniques ou électriques, ou encore sur des composants mobiliers. Ces critères déterminent le niveau de danger de chaque composant, qui définit à son tour les tests et essais exigés pour assurer sa conformité.

B – Des tests très détaillés

Dans un véhicule ferroviaire, les flexibles sont soumis à de fortes pressions et des températures extrêmes, ce qui justifie la sévérité des normes les concernant.

Par ailleurs, les flexibles d’un train sont destinés à des applications diversifiées : transport d’eau, d’huile ou de gaz.

Ils doivent alors faire l’objet d’essais en vue d’une certification. La démarche est réalisée par un organisme de certification indépendant. Les composants de plus de 100 g doivent être soumis à des essais.

En outre, les flexibles jugés indispensables pour maintenir la capacité de roulage du train font l’objet de tests particulièrement exigeants. Ainsi, les tuyaux des systèmes hydrauliques et pneumatiques doivent être soumis à une température supérieure à 800°C pendant au moins 15 minutes pour vérifier leur réaction.

Parallèlement, les émissions de polluants doivent être limitées. Ces tests concernent les flexibles eux-mêmes, mais aussi les embouts, qui doivent être réalisés de façon à assurer la sécurité des utilisateurs.

Voir les produits Anfray respectant la norme ferroviaire EN 45545.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :